Retour aux Canaries

Il ne m’aura fallu que 5 jours pour rejoindre La Graciosa au nord des îles Canaries. 5 jours en solitaire, avec une mer plutôt clémente et du vent favorable.

 

 

J’arrive à Graciosa où je retrouve la marina quittée 3 ans plus tôt. Les choses évoluent et le village si calme en novembre est envahi par les touristes en ce mois de juillet. La marina a changé aussi, les pontons ne sont plus du même côté. C’est certainement le résultat de la tempête que nous avions subie en 2013 qui avait passablement endommagé les pontons. Ce qui est sûr c’est qu’en arrivant en pleine nuit, j’étais un peu surpris.

 

L’ambiance sur les pontons, elle, est la même et les amitiés se lient rapidement. J’y reste une bonne semaine. J’y rencontre l’Alliance, un bateau italien. Ils ont rendez-vous à Grand Canaries  au début août, moi aussi. On décide de naviguer ensemble.

 

On visite Lanzarote et Fuerteventura. L’alizé souffle relativement fort mais il fait beau tous les jours.

 

 

J’arrive à Las Palmas, où des amis vont me rejoindre. Je vais en profiter pour essayer de trouver un embarquement comme skipper sur un bateau partant pour la transatlantique cet hiver.

 

Les copains de l’Alliance

 

 

En passant, mon ami Metello de l’Alliance a édité le livre de Manu Wattecamps, un jeune navigateur solitaire. Il s’était fait remarquer il y a deux ans quand il s’était fait évacuer de son voilier en Alaska en pleine tempête et avait réussi à sauver son petit chat par la même occasion. Si vous voulez soutenir cette belle aventure maritime, n’hésitez pas.

 

http://alliancesail.org/le-vent-lemportera/

 

 

A bientôt !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *